Les relations presse sont indispensables à votre notoriété. Mais entre votre business plan, vos commandes et le peu de temps qu’il vous reste pour faire votre promo, comment intéresser les journalistes ? Car même au temps des influenceur.se.s, les médias ont toujours un rôle essentiel. Se lancer dans les relations presse doit donc se faire dare-dare. Et comment ? Suivez le guide !

À quel moment porter le maillot des relations presse ?

Lorsqu’un.e entrepreneur.se débute son projet, il.elle a tendance à ne voir les choses que par le petit bout de la lorgnette. Son concept est forcément génial et les journalistes se jetteront dessus comme la vérole sur le bas-clergé. Or, dans la réalité, la presse voit passer des start-up tous les jours et l’enthousiasme a tendance à s’émousser.

Dans la culture anglo-saxonne particulièrement, aucune entreprise ne partirait bille en tête sans faire appel à une agence relations presse ou à un.e attaché.e de presse. Pour une bonne et simple raison : c’est la première image délivrée qui compte. Rater son entrée, c’est hypothéquer son avenir. C’est ainsi que les agences et chargé.e.s de relations presse ont un rôle prépondérant.

Déterminer toutes les composantes de son image de marque auprès des journalistes passe par-là, et en amont. L’appui concret des relations presse vous permet de donner du corps à votre idée. Et aussi, d’éviter de tâtonner au fil de l’eau.

Bien évidemment, se lancer dans une relation avec la presse, quelle que soit la méthode choisie, suppose de bien connaître son concept. Tout comme d’avoir une vision globale de l’actualité de son secteur, pour avoir toujours quelque chose à dire ou à commenter.

Qui choisir dans un bassin rempli de poissons ?

Vous vous demandez certainement comment vous y retrouver parmi les nombreux acteur.trice.s présent.e.s sur le marché. Agences de communication à tire-larigot, attaché.e.s de presse internes, attaché de presse freelance en pagaille, quel est le meilleur choix ?

Comme nous l’avions déjà vu, cette question n’est pas à prendre à la légère. Engager une personne suppose d’avoir assez de travail pour elle au quotidien. Choisir une agence demande  de confier ses clés. Opter pour un.e freelance laisse plus de liberté à chacun. Ce qui est certain, c’est que chacune de ces options a un coût.

Le coût du billet d’entrée

Des tarifs mensuels à 3 zéros

Les agences et les attaché.e.s de presse récoltent parfois une image peu flatteuse et le plus souvent injuste. En effet, au quotidien, les relations presse demandent énormément de temps et d’énergie. Faire de la veille, contacter et relancer les journalistes, répondre aux sollicitations : tout cela demande par ailleurs un budget conséquent.

La moyenne des agences tourne autour de 2500 € par mois. Bien que certaines, par leur notoriété et leur nombre de salarié.e.s, pointent à 8000 ou 10 000 €. Tout dépend également de la « célébrité » du client.

Un.e attaché.e de presse freelance facture généralement à la journée. En fonction de son expérience, comptez entre 250 et 450 € par jour. Dès lors, tout dépend de vos besoins sur un mois. Tablez néanmoins sur une moyenne de 2500 € pour 5/6 jours de travail.

Quant aux chargé.e.s des relations presse internes, tout dépend bien sûr de votre grille de salaires. Le salaire brut médian étant d’environ 2800 €.

Pour quel ROI ?

Payer une agence ou un.e freelance ne doit évidemment pas se faire à fonds perdus. Les relations presse étant la base de votre communication externe, en plus des réseaux sociaux, gardez à l’esprit que le ROI est autant une question d’argent que d’image. Une opération de relations presse réussie est celle qui vous donne un vrai socle de marque, que vous allez pouvoir utiliser à loisir. D’où l’importance de choisir une agence ou une personne externe qui correspondent à vos valeurs.

Nager ensemble droit devant

Pour réussir, la relation entre vous, entrepreneur.s.e, et votre chargé.e des relations presse ou agence, doit se faire dans la confiance et en toute transparence.

Inutile de perdre du temps avec des personnes dont vous n’appréciez pas l’approche ni même l’humeur. Balisez le terrain dès la première commande ou mission et choisissez votre prestataire ou employé.e avec soin. Car, n’oubliez pas que, même en déléguant cette partie, vous êtes toujours sur le pont.

De votre côté aussi, vous devez comprendre que les relations presse n’ont pas le pouvoir de forcer les journalistes à vous faire des ponts d’or. Ils doivent parvenir à ce que l’on parle de vous mais ils ne maîtrisent pas la chaîne de commandement. C’est d’ailleurs aux responsables relations presse d’apprendre aux entrepreneur.se.s les rouages des médias.

 

Les relations presse sont utiles à chaque moment pour mener à bien une entreprise. Dès les prémices d’une nouvelle aventure, si vous avez déjà construit un projet auparavant, au lancement du nouveau, et à la sortie de vos nouveaux produits. Ainsi que pour répondre à des enjeux qui vous concernent dans la presse. Avec de bons prestataires en relations presse, vous ne risquez pas de couler dans l’actualité…