Si vous ne vivez pas dans une grotte vous en avez forcément entendu parler. Ils sont la coqueluche des marques sur les réseaux sociaux, nous avons nommé : les influenceurs ! Si vous passez du temps sur Twitter, Instagram, Facebook, Linkedin, bref, un réseau social quel qu’il soit, il y a de fortes chances que vous ayez déjà interagi avec leur contenu ! 

C’est nouveau, ça vient de sortir

C’est plus de mon âge … 

Ne vous découragez pas ! Même si vous avez grandi avec une tablette entre les mains, la définition d’un influenceur ne sonne pas comme une évidence ! Ce terme a pris de l’importance très rapidement avec la montée en puissance des réseaux sociaux. 

Pour rappel Facebook a atteint 2 milliards 300 millions d’utilisateurs en juillet 2019. Instagram suit le même modèle, créé en 2010 le réseaux compte aujourd’hui plus de 1 milliard d’inscrits. (Statista Juillet 2019)

Cette montée en puissance rebat les cartes dans beaucoup de domaines comme la mode, le divertissement ou même le marketing. On voit alors naître des métiers nouveaux dont celui qui nous intéresse : l’influenceur.

Pour faire simple les influenceur.euse.s sont des personnes suivies par un certain nombre de personnes qui suivent leurs conseils et écoutent leurs avis. Ils sont l’incarnation du marketing d’influence. 

Ils sont trop nombreux !

Si une chose est sûre à propos des influenceurs, c’est qu’ils sont des milliers. Allant de l’hyper-influenceur à plusieurs millions de followers au micro-influenceur à quelques milliers seulement, les influenceurs varient par leur taille et par leur expertise. Du sport à la mode en passant par la gastronomie et les jeux-vidéo, il existe des influenceurs dans tous les domaines. 

Prenons pour exemple Instagram, Youtube et Twitter.

Sur Instagram : Christiano Ronaldo cumule 189 millions d’abonnés soit presque 2.5% de la population mondiale. Le seul compte le dépassant est le compte d’Instagram.

Sur Youtube : la personne ayant le plus d’abonnés est PewDiePie, un youtuber et humoriste suédois avec 102 millions d’abonnés cela représente 1.3% de la population mondiale.

Sur Twitter : Barack Obama arrive en tête avec 110 millions de followers soit presque la population des Philippines et 1.4% de la population mondiale.

On se retrouve donc avec un athlète, un ex-président des Etats-Unis et un humoriste jouant aux jeux-vidéo, des personnalités très différentes, aux tons et aux publics tout aussi distincts.

Il est donc normal d’entendre de plus en plus parler d’influenceurs puisque la définition de ce terme englobe de plus en plus de personnes. Même votre amie fan de voyage qui cumule plus de 800 followers sur Instagram peut être considérée comme une influenceuse !

Y’aurait pas un filon là ?

Pour les entreprises en quête de visibilité accrue vous vous doutez que les opportunités sont nombreuses et adaptées à tous les budgets.

Des opérations très spéciales

Si vous travaillez en entreprise vous connaissez ce terme. Liées directement au brand content, les opérations spéciales (opé spé) font très souvent appel aux influenceurs. Le concept est simple : vous rémunérez un influenceur dont la fanbase vous intéresse pour qu’il ou elle mette en avant votre produit. Un procédé simple mais auquel il faut faire attention.

Je l’aime un peu, beaucoup, passionnément …

On dit souvent qu’il n’y a pas de mauvaise pub, avec l’arrivée des influenceurs ce dicton prend quelques rides. 

Investir beaucoup d’argent dans une opé spé c’est bien. Payer quelqu’un pour dire du bien de vous sans le penser cela peut très rapidement vous retomber dessus. Prenez en compte le fait que les influenceurs ont (attention c’est surprenant) de l’influence sur leur fanbase. Ils sont souvent suivis pour leur personnalité, pour le contenu qu’ils partagent ou pour les valeurs qu’ils incarnent. 

Un message publicitaire bâclé et fait sans aucune motivation ne paraîtra pas naturel et ne validera peut être pas tous vos KPI.

Petit mais puissant !

L’erreur la plus courante est de viser directement de gros influenceurs. Les influenceurs de taille plus modeste animent souvent une communauté plus soudée et plus engagée. Les marques se tournent donc de plus en plus vers ces influenceurs comptant entre 1 000 et 10 000 followers. Les résultats sont meilleurs et le taux d’engagement supérieur proportionnellement à l’investissement.

Droit au but !

Si Instagram est aujourd’hui LE réseau incontournable des influenceurs mode et design il est important d’être réaliste en tant que marque. Ce n’est pas parce que la plateforme est la plus développée qu’elle est la seule à prendre en compte. 

Cela ne date pas d’hier votre message doit correspondre à votre cible. Parler mode sur Instagram et Jeux-vidéo sur Youtube ou Twitch marchera mieux que l’inverse !

Vous avez maintenant toutes les infos pour utiliser le marketing d’influence comme des pros !