À l’heure des applications sur smartphones, des notifications à tout-va, la newsletter a-t-elle encore de l’avenir pour la communication des marques ? Les internautes ne sont-ils pas saturés d’e-mails ? Comme vous allez le voir ici, cette pionnière de l’e-marketing et de la stratégie de contenu qu’est la newsletter, n’a certainement pas dit son dernier mot Jean-Pierre.

Des internautes féru.e.s d’e-mails

Une mort trop vite annoncée

Souvenez-vous, des extralucides du numérique pensaient il y a quasiment 15 ans déjà que les internautes rangeraient bientôt l’e-mail au rang des anciens serviteurs du web. La newsletter avec lui, enterrée avec tous les honneurs.

Un outil ancré dans les usages

Certes, les jeunes ont délaissé en partie cet outil pour leurs conversations personnelles au profit des messageries instantanées. Mais dans le domaine professionnel et pour la relation client, l’e-mail demeure l’outil de communication n°1, sur ordinateur ou smartphone. 

Ainsi, selon une étude du SNCD (Syndicat national de la communication directe) en 2017, 81% des internautes sont abonné.e.s à au moins une newsletter et en suivent en moyenne 6,4 !

La newsletter, l’esprit communauté

Se tenir au courant de l’actualité d’une marque

Les réseaux sociaux ont beau exister, il est cependant tout à fait possible de manquer une publication et, peut-être même, l’information de l’année. Par le biais de la newsletter, le risque est beaucoup moins élevé. On estime ainsi qu’un e-mail a 5 fois plus de chances d’être lu qu’un post sur Facebook. En effet, si le client porte un intérêt à la marque, il verra et ouvrira l’e-mail. La newsletter est ainsi vue comme un lien direct avec l’enseigne, et donne le sentiment de faire partie d’une communauté.

Bénéficier de réductions et d’invitations

De cette façon, la newsletter est un formidable vecteur qui permet d’aller au-delà du site internet d’une marque. Cet outil permet ainsi de distiller des informations exclusives: codes de réduction ou invitations à des évènements. De telle sorte que le sentiment d’appartenance est d’autant plus important et que le renvoi vers le site e-commerce se fait naturellement pour bénéficier de l’offre.

À l’inverse, il est aussi possible d’attirer des abonné.e.s dans ses filets depuis le site internet de sa marque. Pour cela, il s’agit le plus souvent d’offrir une réduction sur une prochaine commande en cas d’inscription à la newsletter.

Point trop n’en faut

Éviter la saturation par un trop grand nombre d’e-mails

Comme tous les contenus, la fréquence des e-mails doit être bien calculée et leur efficacité mesurée (taux d’ouverture, de clic, de conversion selon les contenus). Dans le cas contraire, ils peuvent s’apparenter à des spams pour l’abonné.e qui aura tôt fait de « se désabonner ».

Proposer un contenu riche et pertinent

Mais si vous envoyez un contenu fréquent, veillez à ce que celui-ci contienne de véritables informations. Autrement dit nouvelles et pertinentes, que ce soit la sortie d’un nouveau produit, une réduction, les frais de port offerts, etc. Mais aussi des informations sur votre entreprise (partenariats etc) et vos équipes, le storytelling passe aussi par cet outil !

Une fabrication facilitée

Aujourd’hui, il n’est plus nécessaire de se débattre avec une mise en page pour créer sa propre newsletter. Des outils tels que MailChimp, leader dans son domaine, permettent de créer facilement son modèle, même sans connaissances en codage.

Avec une offre gratuite jusqu’à un certain nombre de contacts et des tarifs intéressants pour les campagnes plus importantes, ils s’adaptent à toutes les entreprises. Ces applications offrent en outre la possibilité de gérer les abonnements et les désabonnements, pour éviter de finir sa course dans les spams.

Ceux qui avaient prédit sa fin doivent aujourd’hui s’en mordre les doigts, la newsletter n’ayant jamais été autant utilisée. Permettant de se tenir au courant de l’actualité d’une marque, elle est un vecteur de communication essentiel ! Customisée, modernisée, ou dans son plus simple appareil, elle est bien là, la reine de l’e-marketing.