Vous avez une idée. Vous avez même une bonne idée. Une seule question trotte dans votre tête : qui en parle ? Puisqu’il est souvent difficile (voire impossible) de suivre à la main le parcours de vos communiqués de presse, vous allez avoir besoin d’aide pour veiller sur l’efficacité de vos relations presse. Cette aide s’appelle un organisme de pige.

La pige, je pige pas.

Vous ne savez pas ce que sont les organismes de pige ou à défaut leur utilité ? On reprend du début.

La “pige” ou encore “veille” désigne en relations presse la recherche de contenus dans les médias ayant pour objet un sujet précis. Dans notre cas le sujet peut être votre personne, votre entreprise, votre produit ou un événement précis.

De ce sujet peut naître un superbe communiqué de presse dans lequel vous montrez que vous savez de quoi vous parlez. Après cet exercice,  votre communiqué de presse part dans les boîtes mail des journalistes partout en France, dans l’espoir de susciter de l’intérêt.

Seulement voilà, vous n’êtes pas les seuls à avoir eu cette “brillante” idée et les mails s’entassent donc par centaine dans les boîtes de leurs destinataires. C’est là qu’interviennent les fameuses relances téléphoniques, pour essayer d’alpaguer quelques interlocuteurs intéressés. Malgré ce travail et en l’absence d’interview de vous ou de vos porte-parole, il est souvent difficile de savoir précisément qui va reprendre l’information et où.

Avec une interview, vous savez a priori à quel moment l’article va être publié ou à quel moment le reportage va être diffusé. Mais il se peut que des journalistes parlent de vous dans une chronique, une émission sans qu’ils vous aient prévenu en amont. Si vous ne voulez pas rentrer dans la peau de Columbo et vous arracher les cheveux parce que vous ne mettez pas la main sur l’article ou le replay en question, faire une pige est indispensable.

Alors comment vous assurer facilement de ce qui est publié et surtout, où et quand ? Certains le font par leur propre moyen à l’aide de Google alerte par exemple. C’est pratique pour les articles sur le web notamment, mais ce n’est pas suffisant. Vous passerez à côté des citations en presse écrite, en TV ou encore en radio.

Notre générosité n’ayant pas de limite, on vous aide à peser le pour et le contre de faire appel à un organisme de pige.

Le Pour

Un gain de temps considérable

C’est un fait, les médias : il y en a beaucoup ! Vous avez d’un côté la presse écrite déclinée en quotidiens nationaux, régionaux, en mensuels. D’un autre, la presse web qui n’a cessée de s’étendre ces dernières années. Et pour couronner le tout, les nombreuses stations radios et chaînes de télévision. On ne sait plus où donner de la tête. Vous l’aurez compris le paysage médiatique est vaste. Retrouver les articles ou les reportages qui parlent de vous est un peu comme chercher plusieurs petites aiguilles dans une gigantesque botte de foin. Les moyens modernes permettent d’avoir une vue d’ensemble en quelques clics de souris mais vous allez assurément rater certaines retombées de la presse écrite, d’émissions TV ou radio, tout en perdant un temps considérable dans le processus.

Faire appel à un organisme de pige c’est donc éviter cette perte de temps. Vous pourrez ainsi vous consacrer à des activités plus productives. 

C’est trop calme …

La pige est un moyen de mesurer précisément la qualité du travail de votre agence ou de votre attaché de presse. Si les cibles atteintes ne correspondent pas en qualité ou en quantité à celles définies il est temps de faire le point pour redéfinir une nouvelle approche et un plan d’attaque !

La flèche dans la cible

Qui n’a jamais essayé d’utiliser Google alertes pour ensuite revenir sur cette idée, après une inondation de sa boîte mail par des centaines d’articles n’ayant rien à voir ?

Le deuxième avantage de ces organismes est là. La précision de la veille est au rendez-vous.

Vous recevrez uniquement des retombées en rapport avec ce qui vous intéresse, grâce à un brief et des mots-clés définis préalablement avec l’organisme. Vous n’êtes pas limités en terme de mots-clés, mais attention à bien les délimiter pour ne pas vous retrouver avec une facture salée.

Regarder ailleurs si l’herbe est plus verte

Faire appel à un organisme de pige c’est également pouvoir faire une veille concurrentielle pertinente dans les médias. Votre concurrent a annoncé une grosse actualité ou une opération de communication ? Vous souhaitez mettre en place une veille pour voir si et comment cette information est reprise dans les médias ? Il vous suffit de faire la demande d’ajout de mots-clés, pour une durée définie auprès de votre prestataire.

Le contre

There’s no such thing as a free pige.

Pas besoin d’être un spécialiste en économie comme Friedman pour se douter que ce service de clipping a un prix. Généralement disponibles sous forme d’abonnement, les solutions ont des coûts variés en fonction du nombre de clippings que vous choisirez. A vous de bien définir ce nombre de clippings en fonction de l’importance que vous accordez à votre présence dans les médias  à un instant donné. 

Par exemple, un suivi précis est particulièrement important pour accompagner une période forte en actualité comme une levée de fonds ou un rebranding. Car dans ces deux cas, vous devez être en mesure de vous assurer de l’exactitude des informations vous concernant.

Il en manque une !

Si la plupart des organismes de pige offrent un service de qualité, il faut néanmoins rester vigilant. Si la presse écrite et la presse en ligne sont couvertes par la plupart des organismes de pige, les émissions radio et télé passent parfois entre les mailles du filet. 

Forfait déjà épuisé

En souscrivant à un abonnement, vous vous engagez également sur un nombre de piges précises, appelées “clippings”. Attention à bien négocier le tarif et le nombre de clippings que vous souhaitez acheter en avance. Cela peut partir très vite car 1 clipping n’égale pas 1 retombée. Une retombée télé par exemple sur un média national vous décomptera 2 ou 3 clippings. Demandez bien les modalités à votre organisme de pige en amont pour éviter les mauvaises surprises !

Pour vous aider dans votre choix voici une liste d’offres adaptées à différents besoins.

Kantar Media : Le leader mondial – particulièrement approprié pour les grands comptes.

Press’edd : Prestataire Français qui offre une personnalisation large de la veille

Cision ( anciennement Argus de la presse) : Prestataire Français fort d’une base de  plus d’un million de contact

Pour résumer, un organisme de pige peut s’avérer très utile mais n’est pas une solution miracle. Les offres sont adaptées à des besoins très précis, à vous de définir le votre pour que votre pige soit efficace.