Prendre la parole en public est une torture pour certains, un vrai moteur pour d’autres. Pour mettre en avant votre jeune entreprise, votre start-up, la prise de parole dans des événements externes est dans tous les cas un passage obligé. Conférences, salons spécialisés, interviews, Tedx : les scènes sont grandes ouvertes pour les dirigeant.e.s d’entreprises ou leurs têtes pensantes. Pourquoi est-ce si important de donner de la voix ? Quels événements choisir ? Et comment se préparer pour ne pas avoir les mains moites et la voix chevrotante ? Toutes les réponses sont (presque) ici.

Pourquoi est-ce si important de parler en public à des événements externes ?

Parler en public est une évidence pour tous les dirigeant.e.s mais depuis une petite dizaine d’années, les conférences d’entrepreneur.se.s sont devenues inévitables. Cela oblige évidemment toutes les entreprises à envoyer un.e collaborateur.trice, voire directement le.la boss sur le ring.

Car aujourd’hui, pour exister, il ne suffit pas d’avoir un compte Linkedin, il faut être capable de parler en public à différents événements organisés par des clubs, des associations, des médias. Les raisons à cela sont multiples et se regroupent à travers quatre grands objectifs :

  1. Pour mettre son entreprise en avant

Bien sûr, un.e professionnel.le ne décide pas de parler pendant plusieurs minutes sur une scène pour le simple plaisir d’être regardé.e (quoique…). Le but principal d’une conférence ou d’une interview d’entrepreneur.se est de pouvoir évoquer son parcours et son entreprise. C’est ainsi l’occasion de trouver des partenaires, de monter de nouveaux projets et d’être repéré.e par des client.e.s potentiel.le.s en B2B.

La prise de parole est aussi une bonne source de communication en dehors de l’événement, sur vos réseaux sociaux. Profitez-en pour faire un live sur Facebook ou Instagram, et demandez à pouvoir enregistrer votre prestation. Néanmoins, bien souvent, les organisateurs enregistrent les intervenant.e.s et diffusent les conférences sur YouTube. Ce qui vous permet de doubler la mise.

  1. Pour partager son expérience et inspirer les autres

Aujourd’hui, que ce soit à travers les podcasts et les vidéos, les parcours d’entrepreneur.se.s – échecs compris – sont du miel pour tous les aspirant.e.s chef.fe.s d’entreprises. Toutes et tous cherchent à trouver des solutions à leurs difficultés ou à comprendre que la galère dans laquelle ils.elles nagent actuellement n’arrive pas qu’à eux.

De la même manière, il peut s’agir de partager des conseils sur son quotidien professionnel, sur le management de ses équipes. Ou bien de diffuser la bonne parole sur telle ou telle décision qui vous ont permis de grandir et d’échapper aux embûches.

  1. Pour parler de sujets qui vous tiennent à cœur

Si cela concerne évidemment votre business, vous pouvez tout à fait parler d’un sujet plus transversal comme l’équilibre vie pro/vie perso, ou comment vous parvenez, en étant une femme, à faire taire les stéréotypes. Car un.e entrepreneur.se peut aussi être militant.e d’une cause comme l’égalité des salaires entre hommes et femmes par exemple.

  1. Pour avoir confiance en vous et progresser dans la prise de parole

Parler devant une foule plus ou moins anonyme n’est pas un exercice inné. Certes, des personnalités sans peur et sans reproche plongent dans le bain avec aisance et sans se poser de questions. D’autres doivent au contraire imaginer le public dans son plus simple appareil pour parvenir à avancer sur la scène. Mais dans un cas comme dans l’autre, la parole comme le contenu s’améliorent à chaque discours. C’est donc un formidable accélérateur de confiance en soi. Il arrive même que l’on devienne accro…

A quels événements est-il possible de parler en public ?

Aujourd’hui, les occasions de prendre la parole sont multiples. Des événements et des salons sont organisés en permanence, en particulier dans le domaine de la Tech (France Digitale Day, Blendwebmix, Forum PHP, Web2day, etc.), des entrepreneur.se.s en général, ou même plus généralistes (comme les incontournables Tedx). Vous pouvez aussi être convié.e par des médias, tels que BFM Business, Les Echos, etc. à des tables rondes où vous êtes interviewé.e.

Veillez dans tous les cas à bien identifier les conférences qui ont un véritable intérêt pour vous, car la préparation prend du temps !

Qui doit se lancer dans l’arène ?

Pour choisir le gagnant de la loterie, il faut avant tout savoir quel est le sujet principal de la conférence ou de l’interview. Cela peut donc être le.la CEO ou un.e membre de l’équipe spécialisé dans le sujet : dans une innovation mise au point par l’entreprise ou l’utilisation d’un process particulier. Évitez néanmoins d’envoyer le.la responsable de communication, sauf si le sujet s’y prête.

Comment se préparer à la prise de parole en public ?

Connaissez-vous l’auteur du livre que personne n’aimerait avoir sur sa table basse : « Comment se faire des amis ? » ? Son livre est plus célèbre que lui, mais l’Américain Dale Carnegie est quelque part l’inventeur du livre de développement personnel et aussi le gourou de la parole en public.

Son livre publié en 1915 : « Comment parler en public » fourmille de conseils toujours applicables aujourd’hui. Il faut dire qu’aux États-Unis, cette activité n’est pas une torture mais une habitude prise dans l’enfance, notamment à travers des débats à l’école.

Les Keynotes de Steve Jobs, les conférences Ted sur de multiples sujets ont popularisé encore plus l’exercice. Vous êtes justement timide, introverti.e, ou phobique de la prise de parole (cela porte même un nom : la glossophobie) ? Rassurez-vous, d’autres ont réussi à dépasser cela pour parler de leur boîte devant un public attentif.

Cela demande de l’entraînement, devant ses collègues par exemple, et aussi de lâcher prise, d’improviser. Dale Carnegie ne conseille d’ailleurs pas du tout d’apprendre par cœur : « En essayant de prévenir les dangers du trou de mémoire devant le public, de nombreux conférenciers tombent dans le piège du « par cœur». Ils sont alors esclaves d’une méthode de préparation qui dévorera leur temps et enlèvera tout impact à leur discours. »

Des cours proposent aux entrepreneur.se.s d’apprendre à parler en public, vous pouvez aussi essayer le théâtre. Mais une méthode a toujours fait ses preuves : se lancer et parler en public encore et encore. C’est le premier pas qui coûte …