La période de crise que nous traversons actuellement est inédite, à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles ! Les marques et les entreprises doivent donc adapter leurs actions. En effet, les effets liés au confinement peuvent .affecter les ressources d’une entreprise et la stratégie mise en place face .à celui-ci peut potentiellement impacter son image. La communication online reste alors le seul moyen pour celles-ci de maintenir le contact avec leurs clients et collaborateurs. Cependant, il faut pour cela respecter quelques règles de base pour ne pas faire de faux pas et ainsi ne pas s’exposer à trop de dégâts.

En interne

Pourquoi ?

Lors du confinement, on pourrait penser que les entreprises doivent privilégier la communication externe à la communication interne. C’est une erreur, car la communication interne est tout aussi importante voire plus importante. En période de crise, il faut sur-communiquer en interne. Maintenir le dialogue avec les collaborateurs permet à l’entreprise de fonctionner le plus normalement possible malgré .la remise en question des modes opératoires habituels. En effet, en organisant correctement la phase de confinement en interne les répercussions seront minimisées.

Comment ?

Pour garantir une communication interne claire en période de confinement, il faut que celle-ci soit fluide et régulière. Pour cela, pensez à organiser des réunions quotidiennes ou hebdomadaires à distance. Egalement, il existe de nombreux outils pour organiser le télétravail efficacement, comptez parmi eux :

  • Trello qui permet d’organiser les listes des tâches à réaliser ou de constituer un rétroplanning collaboratif.
  • Slack qui met à disposition des canaux de communication thématiques et une messagerie privée.
  • Zoom qui permet d’organiser des appels ou des visioconférences en équipe.
  • Wetransfer qui donne accès au partage de fichiers lourds (jusqu’à 2 Go dans sa version gratuite).
  • Notion qui est une application de prise de notes collaborative.

N’hésitez pas à vous servir de ces outils pour maintenir le contact avec vos collègues quitte à surcommuniquer pour ne pas prendre le risque de rompre le lien.

A l’externe

Il est primordial de garder le contact durant le confinement aussi bien auprès des clients que des prospects. Cependant, les attentes de ces derniers changent au vu de la situation, il est donc nécessaire d’adapter sa stratégie de communication, aussi bien sur les canaux de communication que sur les messages à communiquer.

 Les médias traditionnels

Depuis le début du confinement, l’audience des médias généralistes augmente sensiblement. Cette augmentation est d’autant plus significative dans les médias traditionnels, avec notamment un taux de visionnage qui a augmenté de 46 % pour la télévision (selon une étude Kantar sur les habitudes de consommation durant la crise du Covid 19). La radio, la presse, le web et la télévision sont donc des canaux de communication à privilégier lors du confinement, car en plus .d’audiences .particulièrement élevées, ils bénéficient également de la confiance des consommateurs.

Si vous souhaitez poursuivre  vos  relations presse durant cette période, il ne faut pas se précipiter en voulant communiquer à tout prix. Si vous faites une veille médiatique vous constatez que plus de 90% des sujets tournent autour du Covid19. S’il y a toujours plus de place en presse écrite/web, les TV et radios quant à elles sont passées en éditions spéciales. Le mot d’ordre est donc l’adaptation. Oubliez les communiqués de presse vantant vos mérites ou annonçant le lancement d’un projet totalement décorrélé de ce qu’il se passe en ce moment. A part de rares exceptions, cela n’intéressait que vous !

Mais alors que faire ? Soyez plus que jamais les experts de votre secteur d’activité en apportant des informations concrètes aux .journalistes sur des points précis, en distillant des conseils qui seront utiles à l’audience des médias que vous visez. Témoignez également de votre situation si vous avez des choses à dire, les journalistes sont en recherches de chefs d’entreprises montrant de quelles manières ils font face à cette situation exceptionnelle pour tenter de sauver leurs entreprises. Enfin, si vous êtes à l’origine d’une initiative solidaire ou que votre entreprise s’est reconvertie un temps pour venir en aide à ceux qui en ont besoin, n’hésitez pas à partager les détails aux journalistes ! Attention cependant à ne pas être trop opportuniste pour vouloir communiquer à tout prix. Cela peut-être très mal perçu par les médias en ce moment.

Enfin, si vous n’êtes pas dans la situation de pouvoir communiquer sur ces différents points, continuez à maintenir le lien avec vos contacts privilégiés. Renseignez-vous sur la réorganisation des rédactions, sur l’évolution. de la situation et surtout profitez-en pour faire de la veille et préparer votre stratégie post-confinement. 

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux eux aussi voient leurs taux d’utilisation augmenter, Facebook et Instagram ont respectivement 37 % et 40 % de trafic supplémentaire chez les moins de 35 ans selon le baromètre Kantar du 26 mars 2020 . Ainsi, si vous souhaitez vous adresser à une cible jeune, les réseaux sociaux restent malgré le confinement le meilleur moyen d’y parvenir.

Vous pouvez également vous servir des réseaux sociaux pour préserver un lien avec votre communauté. Lors d’événement comme celui-ci il est important d’humaniser encore plus son entreprise en partageant ses difficultés .et ses initiatives. Vous pouvez notamment interagir avec votre communauté en lui proposant des défis pour animer le confinement, comme la marque Jacquemus, qui a lancé un challenge dans lequel il faut recréer un visage avec des objets du quotidien.

Quel ton adopter ?

 Il est nécessaire pour les entreprises de continuer à communiquer même durant le confinement. Cependant, les attentes des consommateurs vis-à-vis des entreprises se transforment, il faut donc en tenir compte et. modifier sa manière de communiquer. En effet, il faut intégrer la situation à sa stratégie de communication, puisque si l’on se rapporte à l’institut Kantar 67 % des Français .souhaitent que les entreprises communiquent sur les moyens qu’elles mettent en place face à la crise. Mais il faut faire attention au ton employé, toujours en se conformant à l’étude Kantar 40 % des Français ne sont pas favorables à l’utilisation de l’humour et 68 % dénoncent les marques qui essaient de profiter de la situation.

En faisant preuve de bon sens et en adoptant les bonnes pratiques de communication durant le confinement vous limiterez .ainsi l’impact de celui-ci sur votre activité. Pensez également à préparer la sortie de crise avec des actions proactives par exemple !