Halloween approche à grands pas, l’occasion pour nous d’aborder la problématique du changement d’identité. La police peut se détendre, il s’agira ici de changement d’identité d’une entreprise. Car les temps changent (très vite) et les entreprises se retrouvent face à la nécessité d’évoluer (très vite également) pour rester dans l’air du temps !

Pourquoi changer d’identité ?

« Personne ne se souciait de qui j’étais avant que je mette ce masque. »

Pour Batman le changement d’identité permet de gagner en crédibilité, un visionnaire vraiment.

Dans l’imaginaire collectif certains éléments sont fortement liés à des domaines d’expertise précis (le taureau et la bourse). Si reprendre ces symboles peut être tentant pour ancrer son entreprise dans un domaine, attention à ne pas donner dans la banalité et le déjà-vu.

Si l’originalité est un avantage, faites tout de même attention à ce que votre décalage reste compréhensible pour ne pas paraître à côté de la plaque.

Vous l’aurez compris votre identité doit être en adéquation avec votre positionnement.

« Tu veux savoir d’où viennent ces cicatrices ?! »

L’identité du Joker est directement reliée à son passé (pas beau à voir).

Vous n’avez toutefois peut-être pas envie que le vôtre, horrible ou simplement différent de ce que vous incarnez aujourd’hui, vous définisse. Changer d’identité est alors un moyen de faire peau neuve et de changer l’image associée à votre entreprise. Attention le travail n’est pas superficiel, vous prenez là une vraie résolution.

Que ce soit pour effacer un scandale (Veni Vidi Vivendi), pour accompagner votre développement (Snapchat) ou pour une meilleure compréhension de qui vous êtes (Airbus), changer le nom et le logo ne suffira pas, toute votre charte graphique va y passer et des efforts de relations presse seront nécessaires pour changer la perception de votre cible mais aussi du grand public.

Rien de pire que de perdre vos clients dans un méli-mélo de couleurs et slogans et qu’ils se demandent finalement qui vous êtes.

Clark Qui ?

Clark Kent est Monsieur tout le monde. Superman en revanche est connu dans tout Metropolis et tout un mythe est entretenu autour du personnage.

Changer d’identité c’est se donner l’occasion de faire de même. En un mot : Storytelling. Mettez en scène ce changement par lequel passe votre entreprise. Ne mettez pas vos clients et partenaires devant le fait accompli, au contraire, permettez leur de comprendre ce changement, ils sont les deuxièmes concernés (après vous). Rien ne vous empêche également d’intégrer vos plus proches partenaires dans la discussion si vous estimez que leur avis vaut le détour !

Un grand pouvoir entraîne de grandes responsabilités

Vous l’aurez compris un changement d’identité est un outil puissant, voici quelques conseils pour garder la tête froide et opérer une mutation dans les règles de l’art.

Qui suis-je ? D’où viens-je ? Où vais-je ?

Vous changez d’identité, il est temps pour vous de clarifier qui vous êtes et de quelle manière votre histoire va s’écrire. La tâche n’est pas aisée alors à vos paperboards, faites chauffer votre matière grise et créez un persona de votre entreprise à l’instant T pour définir ce qu’elle sera en T+1.

Attention au résultat

Oui nous enfonçons des portes ouvertes, mais le plus évident est souvent ce à quoi on fait le moins attention.

Réfléchissez aux couleurs et à leurs perceptions dans les différents pays où votre marque est présente, si le vert est associé à la santé en Europe il est au contraire la couleur de la jalousie aux Etats-Unis et du mensonge en Chine.

N’hésitez pas à tester les différentes pistes créatives auprès de quelques personnes avisées afin d’avoir des retours distanciés.

Déterminez votre cible et donc la langue employée (français ? anglais ? les deux ?) et au sens de votre marque dans d’autres langues. Blédina signifie « femme de petite vertu » en russe, pas optimal pour exporter la marque, vous en conviendrez.

 

Pensez au futur et à la direction que va prendre votre entreprise et soyez rigoureux jusque dans les moindres détails !