Alors, c’est déjà bien de refaire la déco du sol au plafond, du positionnement de la marque à la charte graphique, en passant par le logo, voire jusqu’au nom. Mais encore faut-il que cela se voit et s’entende.
Alors comment bien communiquer sur son rebranding sans se prendre les pieds dans le tapis ? 

La communication du rebranding : en plusieurs couches de cibles 

Changer un peu ou beaucoup suppose de mettre tout le monde au parfum. Vous annonceriez votre mariage à vos ami.e.s sans même prévenir le/la principal.e intéressé.e ? Non évidemment. Alors pour le rebranding, c’est la même chose, en un peu plus compliqué qu’un post extatique sur Facebook. 
Il va donc falloir faire la liste des « invité.e.s », ou plus exactement lister les cibles à informer par ordre de priorité. 

Vos salarié.e.s

Concerné.e.s au premier chef, vos collaborateur.rice.s doivent connaître vos ambitions de changement, d’évolution. Bien évidemment, seul.e.s celles et ceux qui travaillent sur le projet de rebranding doivent être mis.e.s au courant dès le départ. Inutile de prévenir toute les personnes de l’entreprise immédiatement, sinon c’est bien connu : tout le monde aura un avis. Bonjour les migraines.

Mais lorsque le projet tient debout et que vous sentez que vous êtes prêts, toute l’entreprise doit être prévenue officiellement. Notamment pour éviter que votre équipe l’apprenne dans la presse ou sur les réseaux sociaux. Réunion interne et formelle ou pot plus décontracté, à vous de voir ce qui colle le mieux à l’ambiance de votre boîte.

Ce qui est certain, c’est qu’il faut leur montrer tous les changements qui vont être opérés, leur expliquer pourquoi vous avez pris cette direction via une présentation de quelques slides. Ils se sentiront impliqués et vous remercieront.

Vos partenaires (prestataires, revendeurs) 

Parties prenantes de votre projet d’entreprise, et donc des changements que vous allez apporter, vous devez les mettre dans le secret de la même manière que vos salarié.e.s.

Si vous vendez des produits dans différentes enseignes, vous avez besoin d’informer les revendeurs. Lesquels vont sans doute devoir installer de nouveaux éléments publicitaires en boutique et en vitrine, ou sur leur site web. Si vous êtes une place de marché, vos partenaires apprécieront de ne pas découvrir le jour J en se connectant sur votre plateforme que tout a changé.

Le mailing, personnalisé, peut-être un bon moyen de les informer. Au même titre que vos salariés, quelques explications sur la direction empruntée ne seront pas de trop. Cela évitera d’éventuelles critiques ou plaintes en pagaille.

Vos client.e.s et prospects 

Il faut bien évidemment les chouchouter et ne pas en perdre en route. Pour cela, privilégiez la newsletter, si possible personnalisée : « Bonjour Paulin.e ». Avec une explication là aussi. Soyez pédagogue et surtout, ne vous offusquez pas si certains se montrent déjà nostalgiques à grand coup de “c’était mieux avant”.

Les journalistes et prescripteurs/influenceur.se.s

Pour cette catégorie essentielle, le communiqué de presse est indispensable. Si vous voulez cibler un média ou un.e prescripteur.se en particulier et lui donner la primeur de l’info, vous pouvez la passer sous embargo à un seul média. Avoir une exclusivité étant souvent leur but, ils sauront vous en être reconnaissants. Transmettez-leur aussi des visuels HD et, si cela est envisageable, le “use case”, très utile pour les sujets plus détaillés. Il faudra privilégier les médias et journalistes spécialisés en marketing, communication, marque et publicité, ainsi que les blogs. Quelques exemples : CBNews, Stratégies, L’ADN, La Réclame ou encore Fubiz.

Préparer dans votre besace vos autres éléments de communication 

Vous avez ainsi prévenu les principaux concernés et présenté : la nouvelle charte graphique, le nouveau nom, en espérant que les mines ne soient pas déconfites au moment de l’annonce.

Après avoir prévenu l’ensemble de vos partenaires, client.e.s, leads, vous pouvez doubler, tripler, quadrupler cela, enfin comme vous voulez… avec un article de blog (rédigé par les fondateurs), des posts sur les réseaux sociaux. Sans oublier, bien sûr, une story sur Instagram qui dévoile le changement de positionnement, de nom, de charte graphique, ainsi que les coulisses de l’annonce. 

Et vous voulez savoir le plus drôle dans ce long inventaire ? Il va falloir tout envoyer, poster, au même moment comme un troupeau de pachydermes vers le même point d’eau. Car si vous lancez vos billes les unes après les autres, votre annonce fondamentale va se diluer… Après autant de sueur versée, un effet pshhhhh serait très fâcheux. 

Préparez vos troupes bien en amont, prenez les décisions conjointement et soyez prêt.e à lancer la fusée et tous ses satellites le bon jour.