Si vous travaillez dans les relations presse cet article est fait pour vous.
Vous allez passer la majorité de votre temps en contact direct avec les journalistes ou à préparer du contenu à leur transmettre. Problème ! Vous n’êtes pas la/le seul.
Les journalistes se retrouvent chaque jour complètement submergés par des quantités astronomiques de communiqués de presse. La question qui est alors sur toutes les lèvres : comment sortir du lot ? 
Ça tombe bien puisqu’on vous donne notre « Top 5 » pour mettre toutes les chances de votre côté.

1 – Connaître le milieu

Le milieu de la presse est un milieu contraignant, que ce soit pour vous qui vous gérez les relations presse de votre entreprise, mais également pour les journalistes. Deadlines, conférences de rédaction, jours de bouclage, tournages sont autant de contraintes avec lesquelles les journalistes doivent composer. 

Il va donc falloir vous adapter et être réactif pour ne pas vous désaccorder de cette mécanique bien huilée. Comment ? En se calant sur leurs timings et en prenant en compte leurs contraintes. Vous serez ainsi en mesure d’améliorer drastiquement vos retombées !

2 – Personnaliser l’échange

On sait que votre but principal est d’envoyer vos communiqués de presse à tous les journalistes de la rédaction grâce à des listes de presse dont la longueur ferait pâlir les bouchons du périphérique. Laissez-nous toutefois vous donner un conseil : ne le faites pas. Ce que vous pensez être une idée de génie n’en est pas une. Cela s’appelle simplement du spam et vous passerez pour quelqu’un de non professionnel auprès des journalistes. Mais soyons réalistes : à partir d’une certaine échelle il n’est plus possible de faire uniquement de l’envoi personnalisé. 

On vous propose donc de couper la poire en deux. Faites des listes de presse de tailles moyennes qui vous permettront de personnaliser le contenu que vous envoyez. L’objectif est que votre mail donne l’illusion de s’adresser à un seul journaliste et non à 500 d’un coup. Pensez également à des titres accrocheurs et troquez les “Communiqué de Presse levée de fond entreprise Y” pour “L’entreprise Y lève 18 millions d’euros !”. 

Demandez à vos collègues du marketing, le plus dur est de faire ouvrir le mail !

3 – Connaître la personne

Vous saisissez le fonctionnement du milieu de la presse, il vous faut maintenant connaître les journalistes auxquels vous vous adressez afin d’éviter les hors-sujet.
Rien de pire que d’envoyer une superbe tribune sur l’importance du bien-être en entreprise à un journaliste spécialiste des documentaires animaliers.
C’est votre rôle de bien vous renseigner pour éviter tout impair !.

Vous devez faire des recherches en amont pour déterminer si tel média et teljournaliste est une cible intéressante.

Une fois le premier contact établi c’est l’occasion pour vous d’en apprendre plus en instaurant un vrai dialogue. Quels sujets ont déjà été traités par ce journaliste ? Combien a-t’il de chroniques ? Quel est son secteur de prédilection ? Bref, cherchez des informations précises sur la personne avec laquelle vous échangez. Vous arriverez au fur et à mesure à construire une relation de confiance et les journalistes vous le rendront bien.

4 – Qualité > Quantité

Vous l’aurez compris, votre communiqué de presse dans la boîte mail des journalistes sera comme une goutte d’eau dans la mer.
On peut alors penser que la meilleure manière d’être remarqué serait de privilégier la quantité à la qualité. “Si il/elle voit mon nom tous les jours il/elle va finir par être intéressé.e”. Désolé de vous décevoir mais il est plus probable que vous finissiez dans les spams.

Vous ne vous adressez pas à des followers Twitter ou Facebook qui ont besoin qu’on leur rappelle que vous existez. Vous vous adressez à des professionnels qui sont à la recherche d’informations pertinentes, ayant de l’intérêt pour les sujets qu’ils traitent.

En bref : faites le tri et n’envoyez que des informations de qualité ! Gardez également le point numéro deux en tête : n’envoyez pas tout à tout le monde !

5 – Être ouvert à toutes les propositions

Vous vous doutez bien qu’avec des centaines de mails et des dizaines d’appels par jour il est tout simplement impossible pour les journalistes de s’adapter à votre planning et votre timing. C’est donc à vous de vous adapter pour permettre une communication fluide. 

Cela concerne particulièrement la manière de les contacter. 

S’il existe peu d’alternative au mail pour un premier contact, vous allez assurément devoir relancer les journalistes par téléphone ou SMS.
Préparez-vous donc à devoir jouer sur plusieurs terrains à la fois. 
Notre conseil est de tout noter, ou du moins d’en noter un maximum. Pour chaque contact que vous avez, gardez accessible les informations importantes. Ainsi, dès que vous recevrez un mail, un appel ou un SMS, vous saurez de qui il provient et donc quelle posture adopter ! 

Vous l’aurez compris la communication avec les journalistes va vous demander un gros travail sur le relationnel et une bonne dose d’organisation. Rassurez-vous, vous avez tout à y gagner : des contacts intéressants et des retombées de qualité.